Sclérose en plaques (SEP)

La sclérose en plaques et votre vessie

Les personnes atteintes de sclérose en plaques font face à deux types de problèmes vésicaux : ceux affectant le stockage de l'urine et ceux affectant la miction. Certaines personnes présentent des problèmes de stockage et d’autres de miction, d’autres peuvent avoir les 2 types de problèmes.

Les muscles de la vessie doivent fonctionner de manière coordonnée que ce soit au moment du stockage ou au moment de la miction : lors du remplissage de la vessie les sphincters sont fermés assurant ainsi la continence urinaire. Lors de la miction, le muscle de la paroi de la vessie se contracte tandis que les sphincters se relâchent.

Si les voies nerveuses sont interrompues, même une petite quantité d’urine dans la vessie peut déclencher sa contraction.

Les effets

Si votre SEP entraîne des problèmes vésicaux, vous pouvez ressentir l’envie d’uriner très souvent, avoir du mal à vous retenir ou avoir des fuites, voire présenter plusieurs de ces symptômes à la fois.

Vous pouvez avoir du mal à vider complètement votre vessie. Ces symptômes sont souvent indolores, mais peuvent s’ajouter à d’autres problèmes vésicaux à court ou à long terme.

Gérez vos symptômes

Le sondage peut vous aider à gérer ces symptômes et préserver votre vessie. Il est préférable de commencer assez tôt pour aider à prévenir la distension des muscles de la vessie, ce qui pourrait entraîner une incontinence.

Si vous avez des problèmes vésicaux, l’utilisation d’une sonde dans le cadre de la prise en charge de votre SEP peut réduire votre besoin de protections urinaires et vous offrir plus de liberté.

Si vous avez des questions à propos de votre état de santé, consultez toujours votre médecin.

 

Sites utiles pour les personnes atteintes de SEP

http://afsep.fr/la-sclerose-en-plaques/

http://www.ligue-sclerose.fr/